L'intégration des acteurs pour l'autonomie des personnes âgées

Étapes du parcours

S'informer

En mairie : Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) ou Centre Intercommunal d’Action Sociale (CIAS) 

Le CCAS est un service de la mairie et le CIAS un service de l’intercommunalité qui assurent l’aide sociale de la/des commune(s).
Leur rôle principal est de recevoir, de conseiller et d’orienter le public (pas uniquement les personnes âgées) sur des démarches à effectuer dans le domaine social.

Ils ont pour missions :

  • De mettre en lien les personnes âgées avec les prestations sociales locales nécessaires (Allocation Personnalisée d’Autonomie, Aide Sociale à l’Hébergement) nécessaires ;
  • D’orienter des seniors vers des auxiliaires de vie
  • D’animer l’action sociale sur le territoire en informant les habitants de leurs droits locaux et nationaux
  • De supporter financièrement et techniquement certaines actions sociales
  • Toute autre action à l’initiative des élus locaux à condition de respecter le champ d’action qui leur est attribué et dans l’intérêt des habitants de la commune

Les CCAS sont en lien avec plusieurs dispositifs d’aides aux personnes âgées, handicapées ou en difficultés d’insertion (EHPAD, SSIAD, centres d’hébergement temporaires, ...). Ils vont pouvoir aiguiller chaque personne vers le mode de soutien le plus adapté à sa situation.
Pour coordonner leur action, plusieurs CCAS de communes voisines peuvent se regrouper et mettre leurs budgets et leurs compétences en commun. Il s’agit alors de centres intercommunaux d’action sociale, aux attributions identiques à celles d’un CCAS.
Lorsqu’il n’y a pas de CCAS, notamment dans les communes de moins de 1500 habitants, c’est directement à la mairie ou à l’intercommunalité qu’il convient de s’adresser.

Dans le département : Centre Local d’Information et de Coordination (CLIC) ou Point Info Séniors

Les Centres Locaux d’Information et de Coordination (CLIC), ou Point Info Séniors suivant la localité, sont des guichets uniques d’information, d’évaluation et d’accompagnement social dédiés aux personnes âgées, à leur entourage et aux professionnels.
Leur action repose sur une intervention personnalisée en fonction des besoins de la personne âgée, qu’ils soient sociaux ou médicaux, et sur une approche globale tenant compte de son environnement. Ils coordonnent les interventions professionnelles en fonction des besoins de la personne âgée.

Dans le département : Maison départementale de l’Autonomie / Maisons des Solidarités / Centres Médico-Sociaux et Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH)

Services du Conseil Départemental, la Maison des Solidarités ou Centre Médico-Sociaux, répondent aux besoins des usagers : personnes en situation de précarité, enfance, famille, personnes âgées et personnes handicapées.
Elle exerce plusieurs types de missions comme l’accompagnement des familles, l’autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap et intervient dans différents champs d’action :

  • Accès aux droits / santé
  • Seniors
  • Logement
  • Insertion/emploi

La MDPH est pour les personnes handicapées et leurs familles le lieu unique d’information, d’orientation et de reconnaissance des droits. Dans chaque MDPH, une équipe pluridisciplinaire d’évaluation est chargée d’évaluer les besoins des personnes handicapées. Elle comprend différents spécialistes.
Elle exerce cinq missions principales :

  • Ecoute et information de la personne handicapée et de sa famille ;
  • Evaluation des besoins et des souhaits spécifiques de la personne, conseil et orientation ;
  • Recherche de solutions ;
  • Proposition à la commission départementale des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) un plan personnalisé de compensation (PPC) ;
  • Gestion du dossier pour ouverture des droits à la compensation du handicap, attribués par la CDAPH.

Plus d'informations sur le site officiel.

Etre accompagné dans les démarches et avoir accès à ses droits

Les particuliers et les professionnels peuvent être accompagnés dans leurs démarches pour anticiper ou pour faire face à une situation de perte d’autonomie. Ces services évaluent les besoins des usagers.
Plusieurs services assurent à la fois une mission d’information et d’accompagnement.

Le Conseil Départemental

Le Conseil Départemental est en charge de l’aide à l’autonomie pour les personnes âgées vivant dans son territoire.
Il délivre des aides comme l’Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA) et d’Aide Sociale à l’Hébergement (ASH) et délivre les listes des services d’aide à domicile autorisés, des EHPAD et des accueillants familiaux.
Chaque Conseil Départemental dispose d'un site Internet avec un espace dédié à l'information des personnes âgées et de leurs proches, accessible directement avec l'annuaire des conseils départementaux depuis le portail de la CNSA. 

Parmi ses services, les Maisons départementales de l'Autonomie ou Maisons des Solidarités sont mises en place dans certains départements pour faciliter les liens entre les services du Conseil Départemental et ceux de la MDPH (cf rubrique "Sinformer").

Le centre communal d’action sociale (CCAS) / la Mairie

Le CCAS est un service de la mairie et le CIAS un service de l’intercommunalité qui assurent l’aide sociale de la/des commune(s).
Leur rôle principal est de recevoir, de conseiller et d’orienter le public (pas uniquement les personnes âgées) sur des démarches à effectuer dans le domaine social.

Ils ont pour missions :

  • De mettre en lien les personnes âgées avec les prestations sociales locales nécessaires (Allocation Personnalisée d’Autonomie, Aide Sociale à l’Hébergement) nécessaires ;
  • D’orienter des seniors vers des auxiliaires de vie
  • D’animer l’action sociale sur le territoire en informant les habitants de leurs droits locaux et nationaux
  • De supporter financièrement et techniquement certaines actions sociales
  • Toute autre action à l’initiative des élus locaux à condition de respecter le champ d’action qui leur est attribué et dans l’intérêt des habitants de la commune

Les CCAS sont en lien avec plusieurs dispositifs d’aides aux personnes âgées, handicapées ou en difficultés d’insertion (EHPAD, SSIAD, centres d’hébergement temporaires, ...). Ils vont pouvoir aiguiller chaque personne vers le mode de soutien le plus adapté à sa situation.
Pour coordonner leur action, plusieurs CCAS de communes voisines peuvent se regrouper et mettre leurs budgets et leurs compétences en commun. Il s’agit alors de centres intercommunaux d’action sociale, aux attributions identiques à celles d’un CCAS.
Lorsqu’il n’y a pas de CCAS, notamment dans les communes de moins de 1500 habitants, c’est directement à la mairie ou à l’intercommunalité qu’il convient de s’adresser.

Les Centres Locaux d’Information et de Coordination Gérontologique ou Points Infos Séniors

Les Centres Locaux d’Information et de Coordination (CLIC), ou Point Info Séniors suivant la localité, sont des guichets uniques d’information, d’évaluation et d’accompagnement social dédiés aux personnes âgées, à leur entourage et aux professionnels.
Leur action repose sur une intervention personnalisée en fonction des besoins de la personne âgée, qu’ils soient sociaux ou médicaux, et sur une approche globale tenant compte de son environnement. Ils coordonnent les interventions professionnelles en fonction des besoins de la personne âgée.

Opérateurs nationaux

L'Assurance Maladie propose des offres de prévention, d'accompagnement et de suivi à ses assurés.

Les complémentaires santé disposent d’un fonds d’action sociale pour proposer des aides exceptionnelles dans des aspects non couverts par le contrat de santé : du matériel médical non pris en charge par la mutuelle, prestation d’aide à domicile en cas de retour après une hospitalisation.
Les complémentaires santé gèrent également des services de soins, des centres de santé, des maisons de retraite médicalisées afin de proposer un accès aux soins de qualité. Les complémentaires santé peuvent passer des conventions de tiers payant avec les professionnels de santé et établissements de soins pour que leurs adhérents puissent se soigner sans avance d’argent : hôpitaux, cliniques, pharmacies, laboratoires, cabinets de radiologie, centres optiques…

La Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT) est un organisme de sécurité sociale qui relève de deux établissements publics, la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse et la Caisse Nationale de l'Assurance Maladie.
Elle met en place un ensemble de dispositifs favorisant le retour à domicile des personnes fragilisées après une hospitalisation. L’objectif est d’accompagner ces personnes pour qu’elles restent à domicile malgré la maladie ou la perte d’autonomie grâce à l'aide à domicile, au portage de repas, à l'adaptation du logement…

 

Préserver son autonomie et se divertir  

Équipes territoriales vieillissement et prévention de la dépendance

Des Équipes Territoriales Vieillissement et Prévention de la Dépendance (ETVPD) ont été constituées par le Gérontopôle de Toulouse afin de structurer et d’organiser la filière gériatrique.

Ces équipes sont composées de représentants des différents secteurs sanitaire, social et médico-social, représentatives de chacun des bassins du territoire, pluri-professionnelles intégrant également les acteurs de la coordination des réseaux territoriaux et des MAIA.
Elles ont pour mission de participer à l’amélioration du parcours santé de la personne âgée avec l’accompagnement de l’Equipe Régionale Vieillissement et Prévention de la Dépendance (ERVPD) :

  • Structurer, organiser et optimiser la filière gériatrique sur leur territoire
  • Mettre en place des actions innovantes de prévention de la dépendance : la Fragilité avec notamment le déploiement de l’activité Fragilité dans les hôpitaux de jour gériatriques existants et la prévention de la dépendance iatrogène.
  • L’innovation et la recherche clinique.

Association Midi-Pyrénées Prévention

Fruit de la collaboration entre la Carsat, la Sécurité Sociale des travailleurs indépendants (SSTI) et la Caisse de Mutualité Sociale Agricole, Midi-Pyrénées Prévention (M2P) organise pour les retraités vivant à domicile des ateliers pour rester en forme.
Les participants apprennent à être acteurs de leur santé grâce aux ateliers sur le bien-vieillir, la mémoire, l’équilibre, la nutrition, le sommeil, ...
M2P souhaite répondre à trois objectifs :

  • Permettre à tous les retraités, quel que soit leur régime de protection sociale, de préparer leur avancée en âge, de maintenir leur qualité de vie et de préserver leur autonomie.
  • Créer une synergie territoriale en proposant des offres sur l’ensemble de nos huit départements tout en ciblant des territoires prioritaires d’intervention.
  • Développer des ateliers innovants et favoriser des parcours de prévention adaptés aux besoins des retraités.

En savoir + : https://www.carsat-mp.fr/home/retraites/bien-vieillir--aides-et-conseils/preserver-votre-bien-etre.html

CFPPA: Conférence des financeurs de la prévention de la perte d'autonomie des personnes âgées

La conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées est l’un des dispositifs phare de la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement de décembre 2015.
Elle a pour objectif de coordonner dans chaque département les actions de prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées de 60 ans et plus et leurs financements. Elle est compétente en matière d'habitat inclusif pour les personnes en situation de handicap et les personnes âgées.
Elle définit un programme coordonné de financement des actions individuelles et collectives de prévention, en complément des prestations légales ou réglementaires, et un programme coordonné de financement de l'habitat inclusif.

Plus d’informations sur le site de la CNSA : https://www.cnsa.fr/outils-methodes-et-territoires/conference-des-financeurs

 Se divertir

Vous pouvez retrouver des activités qui permettent de rester en forme, de développer sa vie sociale, de mieux vivre chez soi et de rester autonome. De nombreuses possibilités vous sont offertes pour participer à ces activités.

Pour retrouver les loisirs ainsi que les activités de prévention proposés sur votre territoire, vous pouvez vous adresser à la Mairie ainsi que au Conseil départemental pour vous renseigner sur ce qui est réalisé : activités culturelles, sportives, associations de jeux de société, ...

https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/preserver-son-autonomie-s-informer-et-anticiper/preserver-son-autonomie-et-sa-sante/renforcer-son-autonomie

Changer de logement

Vivre ailleurs temporairement

L'hébergement temporaire permet aux personnes qui vivent à domicile de pouvoir ponctuellement avoir recours à un hébergement en établissement ou en accueil familial.

Il s’agit d’une solution pouvant être utilisée dans plusieurs cas de figure : après une hospitalisation, quand le proche doit s’absenter et passer le relai, pour le repos du proche-aidant, pendant la période hivernale quand les conditions de vie dans le logement deviennent trop difficiles…

Choisir un hébergement

Le choix d’un EHPAD ou d’une résidence pour personnes âgées va dépendre de plusieurs points : l'état de santé, la situation familiale, la situation géographique, les revenus…

Plusieurs solutions d'hébergement sont proposées aux personnes âgées :

Des logements indépendants avec services : résidence-autonomie, résidence-services, habitat regroupé solidaire, habitat intergénérationnel, Etablissement d’Hébergement pour Personne Agée (EHPA).

Plus d'informations sur le portail national.

Annuaire des Résidences Autonomie

Des établissements médicalisés :

  • Pour les personnes dépendantes : en EHPAD, le Pôle d’Activités et de Soins Adaptés (PASA) permet d’accueillir, dans la journée, les résidents de l’EHPAD ayant des troubles du comportement modérés, dans le but de leur proposer des activités sociales et thérapeutiques, individuelles ou collectives, afin de maintenir ou de réhabiliter leurs capacités fonctionnelles, leurs fonctions cognitives, sensorielles et leurs liens sociaux. Des équipes d'hospitalisation à domicile (HAD) interviennent en EHPAD pour assurer les soins médicaux et paramédicaux aux usagers.
  • Unité d’Hébergement Renforcée (UHR) : il s’agit de lieux aménagés dans les EHPAD, qui accueillent des personnes âgées ayant une maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée entraînant des troubles du comportement importants. Cet accueil est proposé nuit et jour. Les personnes qui y sont accueillies ont vocation, dans la mesure du possible, à retourner dans leur lieu de vie habituel (leur domicile ou l’EHPAD) une fois les troubles du comportement atténués. L’UHR propose sur un même lieu l’hébergement, les soins et les activités sociales et thérapeutiques.
  • Pour les personnes très dépendantes : accueil Alzheimer, USLD (unité de soins de longue durée) et unité de soins spécialisés.

Annuaire des EHPAD

  • Des accueils familiaux : L’accueil familial est un dispositif permettant à une personne âgée et/ou handicapée, moyennant rémunération, d'être accueillie au domicile d'un accueillant familial. La personne accueillie signe avec l'accueillant familial un contrat d'accueil fixant les conditions matérielles, humaines et financières de l'accueil. La personne accueillie peut bénéficier d'aides sociales et fiscales.

L'accueil familial peut être temporaire ou séquentiel, ou à temps partiel ou complet, ou permanent.

 

De nombreuses personnes âgées souhaitent continuer à vivre chez elles. Des solutions existent pour aider à vivre à domicile :

  • Aménager son logement pour plus de confort et limiter les risques, les chutes notamment,
  • Changer de domicile pour aller vivre dans un environnement plus adapté (maison de plain-pied, salle de bain adaptée...),
  • Partager son logement,
  • S’équiper de matériel adapté, par exemple la téléassistance pour garantir la sécurité d'une personne vivant seule, 
  • Être aidé à domicile (services extérieurs pour les courses ou le ménage, portage de repas, téléassistance...) ;
  • Être soigné à domicile (services de soins infirmiers à domicile, hospitalisation à domicile...),+ lien
  • Aller à l'accueil de jour

Consultez le Portail national d'information "Pour les personnes âgées" (Source Cnsa)

Des services interviennent à domicile, en aide aux personnes :

  • Service d’aide et d'accompagnement à domicile (SAAD) : assurent au domicile des personnes des prestations de services ménagers et des prestations d'aide à la personne pour les activités ordinaires et les actes essentiels de la vie quotidienne (l’entretien du logement, l’entretien du linge, la préparation des repas, les courses, l’aide à la toilette, l’aide à l’habillage et au déshabillage).
  • Services Polyvalents d’Aide et de Soins à Domicile (SPASAD) : assurent des soins infirmiers et des aides à domicile, de manière coordonnée. Pour la partie soins infirmiers, ils dispensent des soins infirmiers dans les mêmes conditions que les SSIAD, sur prescription médicale. Pour la partie aide à domicile, les SPASAD apportent des prestations d’entretien du cadre de vie et des prestations d’aide à la personne

Vivre à domicile

De nombreuses personnes âgées souhaitent continuer à vivre chez elles. Des solutions existent pour aider à vivre à domicile :

  • Aménager son logement pour plus de confort et limiter les risques, les chutes notamment,
  • Changer de domicile pour aller vivre dans un environnement plus adapté (maison de plain-pied, salle de bain adaptée...),
  • Partager son logement,
  • S’équiper de matériel adapté, par exemple la téléassistance pour garantir la sécurité d'une personne vivant seule,
  • Être aidé à domicile (services extérieurs pour les courses ou le ménage, portage de repas, téléassistance...) ;
  • Être soigné à domicile (services de soins infirmiers à domicile, hospitalisation à domicile...),+ lien
  • Aller à l'accueil de jour

Consultez le Portail national d'information "Pour les personnes âgées" (Source Cnsa)

Des services interviennent à domicile, en aide aux personnes :

  • Service d’aide et d'accompagnement à domicile (SAAD) : assurent au domicile des personnes des prestations de services ménagers et des prestations d'aide à la personne pour les activités ordinaires et les actes essentiels de la vie quotidienne (l’entretien du logement, l’entretien du linge, la préparation des repas, les courses, l’aide à la toilette, l’aide à l’habillage et au déshabillage).
  • Services Polyvalents d’Aide et de Soins à Domicile (SPASAD) : assurent des soins infirmiers et des aides à domicile, de manière coordonnée. (voir rubrique se soigner pour plus de détails)

Se soigner

Le dispositif de soins sur un territoire, qui couvre l’intégralité des parcours possibles de la personne âgée s’appelle la filière gériatrique.

Dans le cadre de la filière gériatrique, de nombreux professionnels de santé participent au parcours de la personne âgée. Parmi eux :

  • Le médecin traitant, qui est l'interlocuteur incontournable pour les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches. Plus d'informations sur le rôle du médecin traitant et sur les modalités de déclaration sur le site Ameli.
  • L’équipe médicosociale APA, un service du département qui intervient après avoir reçu une demande d’APA (allocation personnalisée d’autonomie) (donner plus de précisions)

Se soigner à domicile

Équipe Mobile de Gériatrie (EMG)
Il s’agit d’une équipe de professionnels expérimentés en gériatrie se déplaçant auprès de la population âgée. Son activité est celle de consultant médical et de soin. L’équipe mobile de gériatrie est composée au minimum d’un(e) gériatre, d’un(e) infirmier(e), d’une assistante sociale et d’un secrétariat.

Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD)
Les services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) interviennent à domicile pour dispenser des soins aux personnes âgées et aux personnes handicapées.
Leurs interventions se font sur prescription médicale auprès des personnes âgées de plus de 60 ans, malades ou en perte d’autonomie et des personnes de moins de 60 ans handicapées ou atteintes d'une maladie chronique.
Leurs interventions auprès des personnes âgées ont pour objectif :

  • De prévenir la perte d’autonomie,
  • D'éviter une hospitalisation,
  • De faciliter le retour à domicile après une hospitalisation,
  • De retarder une entrée dans un établissement d'hébergement.

Annuaire des SSIAD.

Service d’aide et d'accompagnement à domicile (SAAD) 

Ces services assurent au domicile des personnes des prestations de services ménagers et des prestations d'aide à la personne pour les activités ordinaires et les actes essentiels de la vie quotidienne (l’entretien du logement, l’entretien du linge, la préparation des repas, les courses, l’aide à la toilette, l’aide à l’habillage et au déshabillage).

Service polyvalent d’Aide et de Soins à Domicile (SPASAD)
Les SPASAD proposent à la fois des soins infirmiers et des aides à domicile.
Ces services présentent de nombreux intérêts pour les personnes âgées, qui ne sont plus obligées de faire appel à deux services, ni de coordonner leurs interventions. L’accompagnement est fluide et sécurisant. Les démarches et le dialogue avec le service intervenant à domicile sont facilités pour les personnes et les familles. Elles disposent d’un interlocuteur unique pour la mise en place de l’intervention et son suivi, qui sont assurés par une même équipe.
Pour la partie soins infirmiers, les SPASAD dispensent des soins infirmiers dans les mêmes conditions que les SSIAD, sur prescription médicale.
Pour la partie aide à domicile, les SPASAD apportent des prestations d’entretien du cadre de vie et des prestations d’aide à la personne. Ils interviennent dans les mêmes conditions que les services d’aide à domicile.

Equipe Spécialisée Alzheimer (ESA)
Les équipes spécialisées Alzheimer (ESA) interviennent au domicile les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, afin de les aider à vivre le plus longtemps possible chez elles, et aident leurs proches.

Les interventions se font sur prescription médicale et se déroulent durant 12 à 15 séances réparties sur 3 mois.Les interventions ont pour objectif de permettre aux personnes de rester vivre le plus longtemps à domicile. Les interventions vont ainsi :

Aider les personnes malades à maintenir leur autonomie en stimulant leurs capacités,
Aider les personnes malades à diminuer les éventuels troubles du comportement,
Encourager et soutenir les proches de la personne.

Evaluation des troubles de la mémoire

Lorsque la personne craint d’avoir des troubles de la mémoire et a besoin d’être rassuré ou d’avoir d’un diagnostic : cela peut être réalisé lors d’une consultation mémoire.

Hospitalisation à domicile (HAD)
Les équipes d’Hospitalisation À Domicile (HAD) peuvent intervenir au domicile de la personne ou dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Elles assurent, au sein du lieu de vie de la personne, des soins médicaux et paramédicaux pluridisciplinaires et coordonnés de niveau hospitalier.  L’objectif est d’éviter une hospitalisation classique ou de favoriser un retour précoce sur le lieu de vie.

Hospitalisation/Consultation

Court Séjour Gériatrique (CSG)
Les personnes âgées sont hospitalisées en raison de leur aggravation d'une de leurs pathologies chroniques ou de la survenue d'une affection aigüe.

Hôpital de Jour (HJ)
Il accueille une à plusieurs journées par semaine des personnes âgées en perte d'autonomie vivant à domicile ou en maison de retraite. Cette structure spécialisée dans la prévention, le diagnostic et la prise en charge de pathologies, permet de bénéficier d’un suivi régulier et d’un accompagnement adapté.

Pôle d’évaluation gériatrique avec des consultations gériatriques et mémoire
Le Pôle d’évaluation gériatrique vise à une évaluation globale, médico-psycho-sociale, des personnes âgées de plus de 75 ans. Cette évaluation est assurée par une équipe pluridisciplinaire et les pathologies liées au vieillissement (dénutrition, troubles de mémoire, perte d’autonomie…) sont prises en compte. Il s'agit de proposer une prise en charge adaptée de la personne âgée.

Unité de Soins de Longue Durée (USLD)

Les USLD (long séjour) sont des structures hospitalières s’adressant à des personnes très dépendantes dont l’état nécessite une surveillance médicale constante. Comme dans un EHPAD (Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), l’accompagnement proposé est global en prenant en charge à la fois la vie quotidienne et de la coordination des soins. Certaines USLD sont spécialisées dans l'accueil de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou troubles apparentés.

Sortie hôpital/Centre de Suite et de Réadaptation

Unité /Centre de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR)

Les SSR sont des structures de moyen séjour et ont pour missions la rééducation, la réadaptation, et la réinsertion des patients. Ils assurent une prise en charge globale qui intègre les dimensions physiques, psychologiques, et sociales du soin. Ces unités facilitent la rééducation et le retour à domicile des personnes âgées.

Se protéger et anticiper l’avenir

Les personnes âgées peuvent rencontrer des difficultés dans la gestion de leurs affaires courantes. Il existe alors pour elles diverses mesures de protection.
Le guide juridique du présent portail détaille ces mesures, parmi lesquelles :

  • Mandat de protection future
  • Habilitation familiale
  • Sauvegarde de justice
  • Tutelle
  • Curatelle

Pour accompagner l’aide aux personnes âgées, il existe des permanences juridiques dans des services spécialisés :

  • Maison de justice et du droit : possibilité de rencontrer un médiateur familial ou un conciliateur de justice ;
  • Point d’accès au droit : aide pour régler des problèmes juridiques ou administratifs,
  • Mairie : les mairies et centres communaux d’action sociale (CCAS) d’un grand nombre de villes organisent des permanences gratuites pour renseigner sur les droits des seniors et des aidants familiaux​

Toutes les adresses sur l’annuaire du Ministère de la Justice : http://www.annuaires.justice.gouv.fr/annuaires-12162/annuaire-des-permanences-juridiques-21770.html

Faciliter les déplacements

Des solutions existent pour préserver sa mobilité des personnes âgées.  Elles peuvent être proposées par les départements, les intercommunalités ou les communes, à un prix raisonnable et sous réserve de remplir les critères d’éligibilité :

  • Transport individuel sur demande : taxi ou taxi collectif,
  • Navettes
  • Cartes de transport en commun à prix réduitPour savoir si votre département propose ce type de service, renseignez-vous auprès de votre conseil départemental ou de votre CCAS (centre communal d'action sociale).

Pour savoir si votre département propose ce type de service, renseignez-vous auprès de votre conseil départemental ou de votre CCAS (centre communal d'action sociale).

Des services à la personne proposent aussi des prestations de transport adapté pour les personnes en perte d’autonomie physique ou désorientées. Elles proposent un accompagnement de la personne du domicile jusqu’à sa destination.

Pour trouver un prestataire proposant ce type de service, consulter l’annuaire des services à la personne sur le portail du ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique.

Enfin, la SNCF propose Accès Plus, un service gratuit d'accueil en gare et d'accompagnement au train. Il est réservé.
En savoir plus sur les conditions d’accès, consulter la page Accès Plus sur le site de la SNCF.